Pourquoi léguer

A la Fondation Nationale pour le Clergé ?

La Fondation pour le Clergé est habilitée à recevoir des legs et est dispensée de droits de mutation.

1

Parce que les prêtres, religieux et religieuses ont besoin de votre soutien

2

Parce que votre don ou votre legs servira très concrètement à adoucir leur vieillesse et à leur assurer les soins dont ils ont besoin

3

Parce que vous contribuez ainsi à prendre soin des aînés de l’Église et de tous ceux qui leur succèderont

4

Parce que le respect de vos volontés est au cœur de nos préoccupations

5

Parce que la Fondation a rédigé et mis en application une charte éthique

6

Parce que les ressources de la Fondation ne proviennent que de dons et legs. En moyenne, 97% des dons et legs reçus par la Fondation sont affectés à nos missions, 2% à notre fonctionnement et 1% aux appels aux dons. (chiffres 2017)

7

Parce que les comptes de la Fondation sont contrôlés et certifiés par un commissaire aux comptes et publiés chaque année au Journal Officiel

Votre dossier d’information complet sur les legs, donations et assurances-vie.

DEMANDER LA BROCHURE

Contacterun conseiller

Raphaëlle Issenmann

Tel : 01 70 64 07 51
Port : 07 77 48 15 00

donsetlegs@fondationduclerge.com

Les différentes formes de LEGS

  • Le legs universel

  • Les legs qui portent sur une quote-part de la succession

  • Les legs qui portent sur une catégorie

NOS CONSEILS PRATIQUES

Pour faire un legs, il faut écrire son testament et cela demande une profonde réflexion en amont. Il s’agit de choisir quelles sont les valeurs qui vous tiennent à cœur, lequelles vous voudriez voir perdurer et qui les porte le mieux.

En choisissant la Fondation, vous pourrez décider d’affecter votre legs à une institution bénéficiaire spécifique (diocèse, congrégation, institut) ou de le dédier à l’ensemble des actions de la Fondation.

Les différents testaments

  • Le testament olographe

  • Le testament authentique

  • Le testament mystique

NOS CONSEILS PRATIQUES

L’accompagnement par votre notaire vous permet de bénéficier de conseils avisés, adaptés à votre situation familiale et patrimoniale.

Si vous le souhaitez, la Fondation peut vous accompagner dans votre démarche de recherche pour trouver un notaire.

Votre générosité, c'est concret

En faisant un don ou un legs à la Fondation pour le Clergé, vous soutenez :

  • L’accès à des soins médicaux de qualité et aux infrastructures indispensables à toutes les pathologies du grand-âge.
  •  La prise en charge par les diocèses et congrégations de la protection sociale des prêtres, religieux, religieuses. La Fondation peut aussi prendre en charge la couverture sociale des séminaristes.
  • La construction et la rénovation de lieux de vie pour nos frères et sœurs âgés, dépendants ou non.

« La maison de retraite du Clergé, Le Landreau Les Herbiers, vient de connaître une extension appréciée. Celle-ci intègre un bâtiment ancien
« Foyer saint Jacques » et ajoute une aile nouvelle comprenant dix logements nouveaux et des salles d’activités et repos, ouvertes sur jardin, parc boisé et espace d’eau. Au cœur de la  maison, deux lieux de vie communautaire, la Chapelle et la Salle à manger, pour la fraternité en Christ.
Les soixante-dix résidents et le personnel trouvent de nouveaux repères pour vivre cette étape
particulière : « le temps de l’épreuve, les fruits de l’automne, appelés à la résurrection ». Ils remercient les généreux donateurs de la Fondation pour le clergé. »

Abbé Claude Raffin 28/11/2018

Sœur Marie-Samuel est sœur de la Congrégation des Bénédictines de Jésus Crucifié. Elle a passé sa vie à Saint James (Manche) à louer chaque jour le Seigneur. Fine cuisinière, elle travaillait aussi à l’entretien du jardin. Elle vit aujourd’hui à l’EHPAD Ker Laouen et apprécie son atmosphère religieuse et son parc.

L’établissement sera prochainement rénové pour donner plus de confort à ses résidents avec notamment une salle de douche privative.

L’Abbaye cirtescienne d’Échourgnac a bénéficié d’une subvention de la Fondation Nationale pour le Clergé. Des chambres médicalisées ont ainsi pu être créées pour les soeurs âgées dépendantes, une infirmerie et une salle de soin ont également été installées.

Au-delà de l’aspect purement pratique de ces aménagements, c’est la vie de toute la communauté qui s’est resserrée autour de ses sœurs les plus fragiles.

Vos questions

Oui, vous pouvez léguer une part de votre patrimoine à la Fondation. En revanche, vous ne pouvez pas tout léguer : chacun de vos enfants « a droit » à une partie de votre héritage. C’est ce qu’on appelle la réserve héréditaire. Il existe une part héréditaire pour chacun de vos enfants et une autre part supplémentaire, appelée « quotité disponible ». C’est cette dernière part que vous pouvez léguer librement à la Fondation pour le Clergé.

Il est utile de demander conseil à un notaire, notamment pour assurer également une protection au conjoint survivant et éviter que ce dernier ne se retrouve déshérité.

Ce que vous pouvez léguer si vous avez…

Dès lors que votre choix de legs est libre, qu’il ne porte que sur cette quotité disponible et que vous respectez les exigences légales, votre choix ne peut être remis en cause.

La Fondation est habilitée à recevoir tout type de biens (immobilier et mobiliers). Il n’existe pas de montant minimum : chaque don, chaque legs est important pour que la Fondation puisse mener sa mission.

Pour toute demande spécifique, nous vous invitons à prendre contact avec nos services.

Il est important de travailler en collaboration avec votre notaire, qui saura évaluer votre patrimoine et vous indiquer ce qu’il vous est possible de léguer.

Il pourra ainsi travailler à une bonne préparation et exécution de votre legs.

Il n’est jamais trop tôt pour organiser sa succession. Choisir dès maintenant peut vous permettre d’orienter autrement les années qui viennent.

L’évolution de votre patrimoine est tout à fait normale, c’est pourquoi il convient de rédiger votre testament en des termes souples, de sorte qu’il ne puisse être remis en cause par un changement de circonstances : des stipulations trop précises pourraient rendre inapplicables vos dernières volontés, alors que nous avons l’obligation légale et morale de les respecter.

Oui, il est possible de modifier votre testament et de le compléter. Si votre testament a été déposé chez votre notaire, il convient d’y déposer cette modification.

Avec vous, la Fondation avance